CHEIKH AL-HABIB
Guide Religieux, Érudit, Conférencier, Auteur


LE RÉVEIL DE L’ISLAM RAFIDA

HISTOIRE DE VIE

Découvrez le parcours du Cheikh al-Habib dans ses efforts et son combat pour faire revivre l’Islam Rafida. Chaque étape franchie par son Éminence a été de faire un bond en avant pour atteindre cet objectif, même dans la difficulté.

CROYANCES ET ENSEIGNEMENTS

Cheikh al-Habib a cherché à faire revivre la foi et la méthodologie Rafida, telles qu’enseignées par le Prophète et sa famille (la paix soit sur eux tous). Le Cheikh al-Habib s’est concentré sur diverses questions de principe. Par exemple, l’importance d’étudier et d’adhérer aux enseignements authentiques de Ahl-ul-Bayt (la paix soit sur eux), d’éduquer le public sur ces enseignements, de lutter contre la déviance dans les croyances, d’encourager la nation chiite à être active dans son travail et à servir la foi, et de réaliser un travail religieux audacieux et avec de grandes aspirations. Tout cela en plaçant le prophète et sa famille pure (la paix soit sur eux tous) au-dessus de tout, et en ne succombant pas aux pressions sociales ou autres qui tentent de vous freiner ou de vous empêcher d’atteindre le succès.

Son Éminence Cheikh al-Habib se concentre sur la nécessité de dénoncer l’oppression dont le prophète et sa famille ont été victimes à notre époque (la paix soit avec eux tous). Tout en mentionnant spécifiquement les personnes nommées qui ont perpétré cette oppression. Le Cheikh demande aux croyants de ne pas hésiter à être transparents et à s’exprimer, même si cela peut offenser certains qui ne sont pas d’accord avec le récit chiite. Si l’on veut être attentif, le cheikh ne demande pas que l’on offense intentionnellement les autres pour le plaisir de les offenser, mais il enseigne plutôt qu’il est naturel que les autres soient offensés lorsque les opinions ne sont pas alignées. On peut trouver une parabole à l’époque du prophète Muhammad (que la paix soit avec lui et sa famille), lorsqu’il l’a proclamé publiquement à plusieurs reprises : « Il n’y a pas d’autre divinité digne d’adoration qu’Allah » ; une déclaration courte et puissante qui a secoué la péninsule arabique. Mais aussi, une déclaration courte et puissante qui a causé une offense importante aux païens de cette région, à tel point qu’ils ont attaqué, torturé et tué des musulmans. Pourtant, le Prophète a tenu bon, car la vérité est la vérité, et la diffusion de cette vérité est un devoir pour nous.

En substance, Cheikh al-Habib refuse que les tueurs du prophète Muhammad, de Lady Fatima et des autres membres de l’Ahl-ul-Bayt (sur eux la paix) soient honorés, respectés et aimés dans le monde entier. Le fait que cet honneur et ce respect soient en soi est irrespectueux et blessant envers ces saintes personnalités et le Dieu Tout-Puissant lui-même. D’un autre point de vue, suivre ces individus, même si la majorité d’entre eux ne sont pas conscients de la vérité, conduit à ce que l’idéologie sanguinaire de type ISIS continue d’exister, renaissant à chaque époque sous un nouveau nom et une nouvelle bannière. Le Cheikh prêche que les gens ne doivent en aucun cas être forcés de changer d’avis, mais ce qui incombe aux croyants qui sont conscients de ces vérités, c’est d’adopter une position audacieuse et courageuse en énonçant ces faits, et d’éduquer les masses avec clarté et sincérité.

La méthodologie Rafida que Son Éminence a fait revivre à notre époque moderne, comme il l’a expliqué en détail dans nombre de ses programmes de recherche et de ses leçons, n’est pas une invention récente.

Mais au contraire, elle est dérivée des enseignements des Ahl-ul-Bayt (sur eux la paix), les prophètes d’autrefois, et de leurs justes compagnons. Le terme Rafida, traduit littéralement par « ceux qui rejettent le mensonge », et dans son contexte, peut être appliqué explicitement au rejet des principaux coupables de l’Islam, tels qu’Abu Bakr, Umar et A’isha. C’est un titre que les chiites du Prophète et de sa famille (que la paix soit sur eux tous) revendiquent fièrement en raison de sa nomination divine par Allah :

Il est raconté dans al-Mahasin, par Maḥāsin de Aḥmad ibn Muḥammad Barqī, qui est mort en 888 de notre ère, sous l’autorité de Zaid al-Shaham, sous l’autorité d’Abou al-Jaroud qui a dit

Un homme est venu voir l’imam Ja’far al-Sadiq en disant que quelqu’un l’avait mis en garde contre le fait de devenir un Rafida. L’imam Ja’far a répondu : « Par Allah, ce nom qu’Allah vous a accordé est excellent, tant que vous suivez notre enseignement et que vous ne nous attribuez pas de mensonges. » Muhammad al-Baqir a également mentionné un cas où il s’est montré du doigt en déclarant : « Je suis l’un des Rafida ».

Nous trouvons également Bihar Al-Anwar, par Allamah Al-Majlisi, v. 65, p. 97, non. 3, que sur l’autorité d’Abou Basir, qui a dit

« J’ai dit à mon maître, Abou Jafar Al-Baqir, c’est-à-dire à l’imam Muhammad Al-Baqir (la paix soit sur lui) : « Maître, ils nous appellent par un nom – un nom par lequel ceux au pouvoir ont rendu légal le versement de notre sang, l’usurpation de nos richesses et l’oppression. » L’imam répondit : « Et quel est ce nom ? » Je (c’est-à-dire le narrateur) lui ai répondu : « Ils nous appellent les Rafida. » Alors l’imam (la paix soit avec lui) répond : « Soixante-dix hommes de l’armée du Firawn (Pharaon) ont rejeté le Pharaon, et se sont joints au prophète Moïse (sur lui la paix). Et dans la nation de Moïse, il n’y avait pas un groupe plus savant, plus craignant et plus pieux, qui possédait plus d’amour envers le prophète Aaron (sur lui la paix) que ces soixante-dix hommes. C’est pour cette raison que la nation de Moïse s’est appelée les Rafida, et Allah a révélé à Moïse en disant « Affirme ce nom dans le Tawrat (Torah), car je (c’est-à-dire Allah) l’ai choisi pour ta nation. » L’imam (sur lui la paix) poursuit en disant : « Et ce nom, ô Abu Basir, a également été donné pour toi (c’est-à-dire les chiites) ».

ASPIRATIONS

« Nous devons travailler à la libération de La Mecque, de Médine et de la Palestine du deuxième âge actuel de l’ignorance, tout comme le Messager de Dieu (la paix soit sur lui et sa famille) les a libérés du premier âge préislamique de l’ignorance ».

Outre la libération de La Mecque, de Médine et de la Palestine de l’âge actuel de l’ignorance, Son Eminence a souligné le besoin inébranlable de libération et de reconstruction du cimetière d’al-Baqi’. Sa destruction par le régime saoudien n’était rien d’autre qu’un acte de transgression contre Dieu, l’humanité, l’histoire et la culture humaines. Il abrite les sépultures de membres de l’Ahl-ul-Bayt (sur lequel la paix règne) tels que l’imam al-Hassan, l’imam al-Sajjad, l’imam al-Baqir et l’imam al-Sadiq(sur lequel la paix règne)ainsi que d’autres hommes justes, et est plus qu’un lieu sacré pour la nation chiite.

Pour atteindre ces nobles objectifs, son Éminence Cheikh al-Habib estime que trois éléments doivent faire l’objet d’une attention particulière. L’éducation, les relations internationales et la présence dans les médias. C’est pourquoi il a demandé et fournit activement des conseils religieux pour les plates-formes médiatiques dans plusieurs langues, des efforts de collaboration et de mobilisation pour présenter nos questions essentielles aux agences gouvernementales et non gouvernementales influentes, et un séminaire éducatif avec la vision d’établir un institut éducatif étendu avec des programmes religieux et laïques.

LIBÉRATION DE LA MECQUE

LIBÉRATION DE MÉDINE

LIBÉRATION DE LA PALESTINE

RECONSTRUIRE AL BAQI

RÉALISATIONS

Son Eminence Cheikh al-Habib a fait tout son possible pour répondre au besoin d’un érudit, d’un éducateur et d’un leader chiite de Rafida. Au cours de ses décennies d’efforts, il a réussi à atteindre divers objectifs, en donnant naissance et en ravivant la foi et la méthodologie Rafida telles qu’enseignées par le prophète et sa famille (que la paix soit sur eux tous).

Dans le domaine de l’éducation du grand public, Cheikh al-Habib a écrit 15 livres sur divers sujets critiques, donné 50 longues séries de conférences, dont certaines durent près de 100 heures, ainsi qu’une pléthore de conférences, de séminaires et de discours en chaire. Son Éminence Cheikh al-Habib a été le pivot qui a encouragé et fourni des conseils religieux à plusieurs institutions et organisations critiques qui montrent la voie à suivre pour atteindre les objectifs de l’ère moderne de la foi Rafida. Il s’agit notamment de l’Union des serviteurs du Mahdi (sur lui la paix), de la mosquée al-Muhassin (sur lui la paix), du séminaire des deux imams al-Askari (sur eux la paix), des émissions médiatiques de Fadak, de la Fondation Rafida et Enlightened Kingdom.

Ces dernières années, Cheikh al-Habib a encouragé les croyants à se lancer dans un projet des plus ambitieux. La création d’une société de production cinématographique, « Enlightened Kingdom », et la production du tout premier long métrage cinématographique international sur la vie de l’honorable Lady Fatima (sur elle la paix), « The Lady of Heaven ». La production de ce long métrage a connu un énorme succès, et sa sortie devrait être une marque significative dans l’histoire, en éclairant le monde avec la vie de la Dame (la paix soit sur elle).

0

Conférences

0

Articles

0

Q&R

0

Livres

Le petit pays de Fadak

En 2012, la Terre mineure de Fadak a été ouverte à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Lady Fatima Zahra, la paix soit avec elle. C’est actuellement le siège officiel de l’Union des Serviteurs du Mahdi (paix sur lui). Au cours de la cérémonie d’ouverture, le père spirituel de l’Union, Cheikh al-Habib, a déclaré que l’objectif souhaité de la création de la Terre mineure de Fadak est d’ouvrir la voie à la libération de La Mecque, de Médine, de la Grande Terre de Fadak, ainsi que de tous les pays islamiques. Ce faisant, il libère ces lieux du deuxième âge actuel de l’ignorance, tout comme le Messager de Dieu (sur lui et sa famille) les a libérés du premier âge préislamique de l’ignorance. Le Petit Pays de Fadak est situé dans la banlieue ouest de Londres, en Angleterre. Il abrite le siège officiel de l’Union des serviteurs du Mahdi (sur lui la paix) et plusieurs institutions de l’Union telles que la mosquée al-Muhassin (sur lui la paix), le bureau du Cheikh al-Habib, le séminaire des deux imams al-Askari (sur eux la paix), les émissions de médias de Fadak, la Fondation Rafida et Enlightened Kingdom Production.

ORGANISATIONS

L’Union des Serviteurs du Mahdi

Une union ouverte aux organisations du monde entier qui souhaitent aligner et unifier leurs efforts dans le noble but de servir l’Imam al-Mahdi attendu (la paix soit sur lui)

Mosquée Al-Muhassin

Située dans “The Minor Land of Fadak”, la mosquée est ouverte pour les célébrations religieuses et communautaires, les commémorations, les cours et les rassemblements généraux.

SÉMINAIRE DES DEUX IMAMS AL-ASKARI

Basé à « The Minor Land of Fadak”, c’est là que le Cheikh al-Habib et d’autres conférenciers donnent des cours de théologie, d’histoire et de jurisprudence. Tout membre du public, quelle que soit son origine ou sa religion, est le bienvenu.

Émissions Des Médias De Fadak

Le siège de la célèbre télévision Fadak, la première plateforme à donner à la voix de Rafida une portée mondiale. Avec la chaîne Sawt al-Itra, Fadak Media Broadcasts touche les familles du monde entier.

La Fondation Rafida

Initialement créé pour fournir un contenu éducatif innovant et créatif en langue anglaise par le biais de vidéos, de publications, d’articles et d’autres médias. La fondation Rafida s’est depuis étendue à plus de sept langues et continue à se développer.

Enlighted Kingdom

Connu pour son long métrage très attendu, The Lady Of Heaven. Après avoir présenté pour la première fois la vie de Lady Fatima (sur elle la paix) dans les salles de cinéma, Enlightened Kingdom prévoit de frapper fort avec d’autres productions révolutionnaires.

LES INFLUENCES

Le cheikh al-Habib a ouvert la voie en accordant une plateforme internationale à la foi du prophète et de sa famille (la paix soit sur eux tous), Rafida Shi’a Islam. Il y a quelques décennies à peine, des aspects critiques de l’Islam chiite ne pouvaient pas vraiment pénétrer dans le bruit du 21e siècle. L’une des questions les plus centrales, à savoir l’oppression et la mise à l’écart de la famille du Prophète (sur eux la paix), était enfermée dans des livres ou discutée uniquement à huis clos. Des choses telles que le meurtre brutal de Lady Fatima (sur elle, la paix), ou même l’empoisonnement du prophète lui-même (sur lui et sa famille, la paix).

Cette question centrale cachée a entraîné l’impossibilité de résoudre le « cas chiite ». Sans tous les éléments et composantes sur la table, un récit ne peut tout simplement pas tenir. Il ne fait aucun doute que la même erreur d’orientation de la nation musulmane est liée aux questions centrales mentionnées, malheureusement cachées, et qu’elle en est même l’origine. Alors comment la nation chiite peut-elle espérer que les musulmans soient libérés de cette époque d’ignorance sans d’abord s’attaquer à la mauvaise orientation dont la plupart ont été si béatement ignorants ? Son Éminence Cheikh al-Habib, par ses efforts, ses recherches et sa nature active continue à délivrer ce message, a amené d’innombrables âmes à travers le monde à la religion authentique et sans tache du Messager de Dieu et de sa famille (la paix soit sur eux tous).

Des âmes du monde entier, du Moyen-Orient à l’Amérique, en passant par l’Afrique, la Chine, l’Australie, l’Indonésie et au-delà, ont tendu la main à l’Union des Serviteurs du Mahdi et à ses institutions, déclarant fièrement leur acceptation de l’Islam chiite de Rafida. Beaucoup, si enthousiastes et passionnés et si profondément soulagés d’avoir enfin trouvé leur destination,ont appelé pendant les séances de recherche de Son Éminence à la télévision en direct pour le déclarer au monde. Il est difficile de quantifier le nombre d’âmes qui ont été conduites sur ce chemin de lumière à travers les œuvres du Cheikh al-Habib. Il est sans doute plus étendu que ce que nous pouvons comprendre. Il ne suffirait jamais de compter les nombres, si une telle chose était possible. Au cours des dernières décennies, le monde a changé, ce qui a permis à l’ensemble du récit chiite de Rafida de dépasser le bruit du 21e siècle. Ce changement a incité les chiites de différents groupes et régions à s’exprimer sur leur foi en son intégralité – dans la rue, par vidéo, sur des forums publics, etc. Ce changement culturel a sans aucun doute ouvert les portes à d’innombrables personnes, directement et indirectement, guidées par nul autre que Dieu, le Tout-Puissant.

DERNIÈRES CONVERSIONS

Les conférences de Sheikh al-Habib ont répondu à tous mes doutes et m’ont permis de découvrir la vérité. Subhan’Allah, le Cheikh, m’a encouragé à faire plus de recherches dans les livres « sunnites », ce qui m’a finalement amené à me convertir. Je n’ai plus peur, et guider les peuples soudanais est devenu mon but ultime.

Riham et sa famille - ‘Sunnisme’

Mes amis et ma famille ont écouté de nombreuses conférences du Cheikh al-Habib, et c’était très satisfaisant de les voir s’épanouir et embrasser l’Islam chiite. La série de conférences du Cheikh « Comment l’Islam a été détourné » leur a permis de comprendre et d’accepter la voie de l’Ahl-ul-Bayt (la paix soit sur eux).

Mohammed et sa famille - ‘Sunnisme’

Le cheikh al-Habib m’a fait comprendre que les tentatives bon marché des érudits « sunnites » ne visaient qu’à cacher les vérités historiques. Il a exposé les histoires choquantes d’Omar qui doutait du Prophète, qui a attaqué Fatima al-Zahra et qui a injustement usurpé le califat.

Jason Biffi - Chrétien

J’ai été déçu par les croyances juives car elles contenaient de nombreuses absurdités et j’ai vite compris que ce n’était pas le chemin droit. Avec l’aide des conférences du Cheikh al-Habib et d’une année de recherche, j’ai pu embrasser la voie des Ahl-ul-Bayt (la paix soit sur eux).

Esshaq - Juif

Avez-vous des questions?

Nous aimerions vous entendre. Envoyez-nous vos questions, commentaires ou suggestions.

The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib