Le triste mythe du califat unifié

Le triste mythe du califat unifié

Le triste mythe du califat unifié 1920 1080 The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
Qu’Allah bénisse Mohammed et sa famille et maudisse leurs ennemis.

Les imams (paix sur eux), y compris le Saint Prophète (paix sur lui et sa famille), ont tous été martyrisés par ceux qui se disaient musulmans ; selon les principaux experts de l’histoire islamique. Nous constatons que ce fait, bien qu’il soit apparent pour la plupart (sauf peut-être dans le cas du martyre du prophète), reste un fait souvent négligé à la lumière de notre attention sur le faux récit d’un front islamique uni composé à la fois de chiites et de soi-disant « sunnites ». Nous croyons tous en la capacité de coopérer à travers des intérêts communs et continuons à coexister à la lumière de ceux-ci, mais il faut se rappeler (à moins d’être un théoricien de la conspiration) que ce ne sont pas les Romains qui ont assassiné les Imams (la paix soit sur eux). Les grands individus diaboliques qui ont fait cela étaient plutôt des « successeurs légitimes » du Messager d’Allah, les dirigeants politiques de la majorité de ceux qui se sont identifiés comme musulmans.

Lorsque les imams (la paix soit sur eux) priaient pour ceux qui ranimaient leurs affaires et les maintenaient en vie parmi les Chiites, ils ne faisaient certainement l’éloge de personne d’autre que ceux qui gardaient le souvenir de l’oppression qu’ils avaient subie aux mains de ces soi-disant « dirigeants musulmans ».

L’idée d’une civilisation islamique plus grande et unifiée, avant l’implication de puissances étrangères pour diviser les musulmans, est un triste mythe, et nous avons beaucoup de mal à trouver de telles revendications justifiées. Le simple fait d’analyser les verdicts religieux des quatre écoles de jurisprudence des « sunnites » à des époques telles que l’Empire ottoman, est révélateur de ce que l’on pensait des chiites. Si certains « sunnites » des temps modernes sont heureux de révoquer de tels verdicts et de les rejeter comme inacceptables, alors nous nous réjouissons de cette étape positive et sommes heureux de coopérer à nos objectifs communs. Mais prétendre qu’il s’agit de sectarisme est quelque chose d’étranger, une idée contemporaine et un produit du monde moderne, qui est malheureusement un fantasme et qui est invoqué et projeté sur la cruelle réalité historique du sang qui a été versé par d’innocents chiites.

Le Bureau du Sheikh al-Habib

The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib