Umar a-t-il épousé Umm Kulthum?

Umar a-t-il épousé Umm Kulthum?

Umar a-t-il épousé Umm Kulthum? 1920 1080 The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib

QUESTION:

Comment répondre à la question du mariage d’Umar avec Umm Kulthoom, fille d’Ali, étant donné qu’il existe une narration Sahih rapportée par Hisham, fils de Salim al-Jawaliqi, sur cette question, qui était sans aucun doute un narrateur digne de confiance et des défenseurs de l’Autorité Divine des Imams (la paix soit sur eux)?

Pourriez-vous nous éclairer sur cette question?

Yahya


RÉPONSE:

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
Qu’Allah bénisse Mohammed et sa famille et maudisse leurs ennemis.

Il existe deux traditions racontées par Hisham, fils de Salim al-Jawaliqi, concernant l’histoire du mariage de Umm Kulthum avec Umar (que la malédiction d’Allah soit sur lui), aucune des deux n’indiquant que le mariage a réellement eu lieu.

La première tradition vient d’Ali, fils d’Ibrahim, de son père, d’Ibn Abi Umayr, de Hisham, fils de Salim, et de Hammad, de Zourah, qui raconte que l’Imam Abou Abdullah al-Sadiq (la paix soit sur lui) a dit à propos du mariage de Umm Kulthum

C’était un honneur qui nous a été enlevé par la force.
al-Kafi,par al-Kulayni, volume 5, page 346

La phrase “Faraj” dans le texte arabe de la narration est utilisée comme une métaphore pour la phrase “Irdh”, qui signifie l’honneur lié à la parenté féminine. Ceci a été expliqué dans Bihar ul Anwar par Allamah Majlesi (qu’Allah ait son âme en paix).

Si l’on suppose que cette tradition n’est pas basée sur la Taqiyya, alors, en d’autres termes, elle signifierait:

Les ennemies de nos adversaires qui ont lancé cette histoire fabriquée de toutes pièces (du mariage) nous avaient enlevé l’honneur de cette femme par la force.

La deuxième tradition, avec la même chaîne de narrateurs que la précédente, vient cependant de Muhammad, fils d’Abi Umayr, de Hisham, fils de Salim, qui raconte que l’imam Abou Abdullah al-Sadiq (la paix soit sur lui) a dit:

Lorsqu’il [Umar] a proposé au Commandant des Croyants, il [the Commander] a dit : “C’est une enfant”. Ensuite, il [Umar] a rencontré Abbas et lui a demandé : “Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Y a-t-il un problème avec moi ? Abbas lui a demandé pourquoi et Umar lui a répondu : “J’ai demandé à ton neveu la main de sa fille et il m’a rejeté. Oh, je jure par Allah que je remplirai de terre le puits de Zamzam, que je détruirai tout honneur que vous avez, et que j’établirai deux témoins pour attester qu’il [Ali] a volé, afin que je puisse lui couper la main droite”. Abbas est alors venu voir Ali (que la paix soit sur lui) et l’a informé de ce qui s’était passé. Il a demandé à Ali (que la paix soit sur lui) de lui remettre l’affaire entre les mains, et il a obtempéré.
al-Kafi,par al-Kulayni, volume 5, page 346

Si nous supposons que cette tradition n’est pas non plus basée sur la Taqiyya, nous trouverons seulement que l’Imam Ali (la paix soit sur lui) a laissé Abbas s’occuper de la grossièreté et de l’insolence d’Umar en insistant sur le mariage (contre leur volonté). Cela signifie que nous ne trouverons aucune preuve que le mariage a réellement eu lieu. En fait, c’est ce qui a amené certains chercheurs à conclure qu’Umar ne pouvait pas se marier avec Umm Kulthum (paix sur elle), car comme l’Imam Ali (paix sur lui) avait mis l’affaire entre les mains d’Abbas, ce dernier a retardé le mariage, après avoir fait croire à Umar qu’il le marierait avec Umm Kulthum (paix sur elle). Pendant cette période, Umar (que la malédiction d’Allah soit sur lui) a été tué par Abu Lu’lu’ah (qu’Allah soit satisfait de lui). Cela signifie qu’Umar a été tué avant de pouvoir se marier avec Umm Kulthum (que la paix soit sur elle).

Cela suppose que les deux traditions précédentes n’ont pas été dites fondées sur la Taqiyya pour des raisons de sécurité ; sinon, il est fort probable qu’elles l’aient été. La raison en est que nos imams (que la paix soit sur eux) nous ont conseillé de vérifier dans les livres de leurs adversaires si une tradition particulière qui leur est attribuée est vraie ou non. Si nous le trouvons dans leurs livres, alors nous devrions le rejeter, car il sera soit falsifié, soit dit sous Taqiyya (c’est-à-dire utilisé pour se protéger contre les oppresseurs).

Et comme nous avons initialement trouvé les traditions concernant le mariage de Umm Kulthum avec Umar (que la malédiction d’Allah soit sur lui) dans les livres de nos adversaires, alors selon les conseils donnés par nos Imams, il est très probable que ces traditions ont été faussement attribuées aux Imams (que la paix soit sur eux), et on peut donc douter de leur validité.

Quoi qu’il en soit, même si nous supposons que les deux traditions précédentes n’ont pas été dites sous la Taqiyya, et que leur interprétation était plutôt ce que les opposants à Ahlul Bayt prétendaient être vrai, alors elles démontreraient le fait qu’Umar a menacé le Commandant des Croyants qu’il détruirait un signe qui a été désigné par Allah (Zamzam) et de couper la main droite du Commandeur des Croyants (que la paix soit sur lui), ce qui a obligé l’Imam Ali (que la paix soit sur lui) à remettre l’affaire entre les mains de son oncle Abbas.

Ils démontreraient également que Dame Umm Kulthum (la paix soit sur elle) a dû accepter de force ce mariage pour des raisons religieuses, tout comme Dame Assia, fille de Muzahim, a dû faire des sacrifices lorsqu’elle a accepté de se marier avec le tyran Pharaon (que la malédiction d’Allah soit sur lui).

Les adversaires ignorants d’Ahlul Bayt s’envolèrent avec joie à la découverte de ces deux traditions par lesquelles ils pensaient pouvoir prouver le mariage de leur maître, Umar, avec Umm Kulthum. S’ils avaient été plus attentifs au fait qu’en prouvant la véracité de ces traditions, ils ne feraient que prouver le fait que leur maître, Umar, était un tyran violeur qui forçait les femmes à se marier avec lui sans même le consentement de leur tuteur.

Le Bureau du Sheikh al-Habib

The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib