Quelle est la preuve que Abū-Lulu s’est rapprochée de l’Iran et y a été enterrée ?

Quelle est la preuve que Abū-Lulu s’est rapprochée de l’Iran et y a été enterrée ?

Quelle est la preuve que Abū-Lulu s’est rapprochée de l’Iran et y a été enterrée ? 1920 1080 The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib

QUESTION:

Lorsqu’une question est historique, la réponse peut prendre beaucoup de temps, mais malheureusement, au lieu de répondre aux wahhabites et aux Nawasib, il nous incombe désormais de répondre aux Nawasib qui s’habillent de chiisme.

Y a-t-il une preuve qu’Abu Lulu (qu’Allah l’agrée) demeure au paradis, et y a-t-il une preuve que sa mort est survenue en Iran ?


RÉPONSE:

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
Qu’Allah bénisse Mohammed et sa famille et maudisse leurs ennemis.

Oui, des preuves ont sûrement été établies pour nous concernant sa survie à la persécution des Omeyyades et son rapprochement de Kashan par la grâce miraculeuse du Commandant des Croyants, où il a vécu jusqu’à sa mort et où il a été enterré. Et sa visite est bien connue et célèbre parmi les chiites du passé et du présent. Cette renommée en est la preuve vivante par elle même.

Quant aux preuves historiques, parmi elles figure ce qui a été raconté par Al-Marandī dans son « Al-Majma » à propos des déclarations sur le meurtre d’Umar par Abu Lulu:

Le commandant des croyants lui a alors donné un livre et lui a dit : « Prends ceci et quitte la ville, lis sept fois l’ouverture du livre et va où tu veux et rapproche-toi de là. Abu Lulu a donc fait ce que le Commandant des Croyants lui a ordonné et il s’est rapproché d’un endroit appelé Kashan.
(Majma’ Al-Nuraīn par Al-Marandī, p.222).

Et c’est à partir de ces rapports qu’a été rédigé le récit de ‘Amād al-Dīn Al-Tabarī dans son Al-Kāmil:

Et il (Abu Lulu) s’est enfui et est allé à la maison d’Ali et l’imam était assis sur un banc dans sa maison, puis il (l’imam) s’est levé et s’est assis sur un autre banc. Les gens sont alors venus et l’ont poursuivi (Abu Lulu). Ali a donc juré que « personne n’est passé devant moi depuis que je suis ici ». Plus tard, il a fait monter son cheval par Abu Lulu et lui a dit : « Descends à l’endroit où ce cheval t’emmène. »

Et ces deux récits et ceux qui leur ressemblent ont étayé certains des rapports des érudits anciens et classiques selon lesquels Abu Lulu a pu s’échapper immédiatement après avoir tué Umar, tout comme ce qui a été raconté par Ibn A’atham al-Kūfī dans Al-Futūh:

Abu Lulu a poignardé Umar à trois reprises ; deux d’entre elles étaient dans le nombril et une blessure au-dessus du nombril. Puis il a divisé les rangées et est sorti en fuyant.
Al-Futūh par Ibn A’atham al-Kūfī, V2, p.88.

Tout comme il est soutenu par le silence des récits des « sunnites » concernant ce qui est arrivé à Abu Lulu après (le meurtre d’Omar). Leurs récits mensongers selon lesquels il s’est suicidé ou qu’ils l’ont tué, ne mentionnent pas ce qui lui est arrivé par la suite. Par exemple, la façon dont la prière sur son cadavre a eu lieu, et où il a été enterré, et ce qui renforce ce que notre partie a raconté, c’est quand on ajoute à leur confusion la façon dont Abu Lulu est mort à Medina, ce qui suffit à nier ce qu’ils ont raconté et à vérifier ce que nous avons raconté.

C’est pourquoi certains de leurs récits ont déclaré:

  • Qu’il s’est suicidé
  • Ont dit qu’Ubaidullah bin Umar l’a tué
  • Que Abdullah bin ‘Auf l’a tué
  • Et quatrièmement, qu’un homme de Banī Tamīm l’a tué.

Et d’autres déclarations qui mettent en doute la crédibilité de leurs rapports.

En conclusion, nous pouvons dire qu’Abu Lulu est arrivé en Perse et a été enterré à Kashan, ce dont on ne peut douter.

Le Bureau du Sheikh al-Habib

The Office Of His Eminence Sheikh al-Habib